mardi 31 mars 2015

Des faussaires s'en prennent encore à l'oeuvre de Maurice Boitel


De mieux en mieux en matière de faux.
Deux aquarelles de Maurice Boitel représentant la vieille ville de Boulogne-sur-Mer, qui ont été exposées sous verre au château-musée de cette cité en 2010 et qui sont reproduites sur le site "Maurice Boitel.com, un peintre un siècle", rubrique galerie virtuelle (onglet "par thèmes"), ont été proposées pour être copiées sans aucun droit ni autorisation et les copies sont proposées à la vente sur le site:

Maurice Boitel 1919-2007 , Rue du Puits d'amour


budapestauction.com › Maurice Boitel


Maurice Boitel 1919-2007 Watercolour Rue du Puits d'amour painting.

Nulle part n'est ajoutée devant la signature les termes "d'après" indiquant qu'il s'agit d'une copie d'après une image électronique.
La fabrication d'une copie d'une de ces deux aquarelles, intitulée "la rue du Puits d'Amour à Paris", a déjà été proposée sur le d'une entreprise soi-disant chinoise qui l'a retirée après réclamation d'un ayant-droit qui, accessoirement, lui avait aussi signalé que ce n'était pas une rue de Paris mais de Boulogne-sur-Mer.
Or, la proposition de fabrication d'un faux réapparaît maintenant sur un site d'enchères soi-disant domicilié en Hongrie.
A toutes fins utiles, rappelons que, quelle que soit la législation du pays, les faussaires sont passibles d'une forte amende et d'une peine de prison et tout comme l' acheteur, considéré alors comme complice et recéleur.
Voici les aquarelles proposées pour être copiées

: